L’être humain est-il un cancer pour la planète? Non mais…

Non, mais à mon sens il s’en approche de par son comportement. Je crois très fort en la dimension sacrée de la vie et si nous sommes là c’est que nous avons notre place et sans doute certaines choses à faire ici. Seulement j’ai le sentiment que beaucoup d’entre nous ont oublié cette dimension et cet aspect de notre vie. C’est pourquoi nous avons cette facheuse tendance à proliférer et errer sans but, ni sans nous soucier de l’impact de nos actes…

Les êtres humains actuels, issus pour beaucoup  d’une culture monothéïste pensent que la Terre, la nature et les animaux sont là pour le servir car il est supérieur, il est le summum de la création, il est le seul à avoir une conscience, une âme. Je pense donc je suis. Merci Descartes et son « animal machine ». Cette théorie en a arrangé plus d’un et nous a permis d’arriver à la magnifique civilisation décadente que nous connaissons actuellement. Mais une chose me fait sourrire: ceux qui vivent selon ce principe de supériorité, selon lequel seul l’humain a une âme, un esprit, une conscience, sont toujours les personnes qui prêtent le moins d’attention à cette partie d’eux même. Peut être serait-il temps pour notre espèce de revoir certains de ses principes totalement archaïques.

Aujourd’hui je suis tombée sur une citation d’Hubert Reeves (grand homme), que voici:

« Les mots espèce nuisible et mauvaise herbe ne sont que le reflet d’un préjugé séculairement ancré, selon lequel les plantes et les animaux ne sont là que pour nous servir ou nous réjouir, et que nous avons sur eux un droit discrétionnaire. »

 

Tout cela nous semble totalement normal. Et pourtant, je suis intimement convaincue que tant que l’on fonctionnera comme cela, on restera dans un rapport malsain au monde, un rapport de dominant/dominé, qui ouvre la porte à tous les problèmes de notre ère: guerres, surexploitation des richesses terrestres, surexploitation des êtres humains et des animaux, abus en tous genre. Sans compter les dégats sur l’état psychologique des gens (le stress,  la dépression, les suicides etc, ou à l’opposé les personnalités narcissiques, psychotiques, le manque d’empathie etc…) qui eux même mènent à s’enfoncer encore plus dans ce système d’indifférence et de non respect de soi et du monde qui nous entoure. Forcément, plus on est mal moins on ne se préoccupe des autres, et encore moins de la planète, c’est normal.

Je ne parle même pas des problèmes de santé liés à notre mode de vie, aux problèmes psychiques qu’il induit et à notre alimentation. J’en parlerai plus tard, mais c’est exactement le même cercle vicieux.

L’homme a aussi, dans le même style, toujours tendance à vouloir s’approprier les Terres. Je ne veux pas dire de bétise, mais je ne sais pas si dans quelque religion, Dieu ait ordonné aux hommes de se faire la Guerre pour gagner un territoire (de toutes façons il n’a pas attendu un Dieu pour le faire). Dans mes souvenirs, dans mes lectures, j’ai toujours entendu parler du Royaume de Dieu qui se trouve, selon les interpretations soit dans les Cieux, soit dans notre coeur (dans les deux selon moi). Dieu n’a pas dit de faire la guerre, mais plutôt de nous pardonner, de nous aimer, de partager. Cette notion de PARTAGE commune à toutes les religions, ne semble pas être valable pour les Terres, ou très peu respectée en général, enfin, juste quand ça nous arrange.

J’ai récemment trouvé cette vidéo, là il s’agit du conflit israèlo-palestinien, puisque nous sommes en plein dedans, mais ça illustre parfaitement tout depuis des siècles, que ce soit dans cette partie du globe ou dans d’autres (comme les Etats-Unis par exemple)…

 

J’aurais tendance à dire que ce besoin de tout posséder, même ce qu’on ne peut absolument pas posséder, vient du fait que l’homme a peur, peur du rien, du vide, du manque, peur en fait de la mort et du néant tout simplement. En accumulant et en contrôlant, il peut ainsi se rassurer et oublier sa condition de mortel pour quelques temps. Cette peur non dépassée entraine des états émotionnels et des désirs inappropriés et démesurés et donc par la même occasion de l’égoïsme et de l’indifférence au sort des autres (qui sont de toute façon une menace). Et quand on est plusieurs dans ce cas là, alors on s’entretue…  (je n’affirme rien, c’est juste mon idée hein !)

C’est pas joli joli et ça ne donne vraiment pas envie de croire en nous…

Et pourtant, on y croit toujours… Car on n’est pas tous complètement déséquilibrés, loin de là, et que beaucoup d’entre nous sont pleins de positivité, car l’humain c’est aussi autre chose, c’est aussi et surtout la capacité à aimer, à donner, à partager… quand il n’a pas peur et qu’il est équilibré, en alignement avec lui-même, avec ses émotions. L’humanité, c’est aussi des tas de gens qui se battent pacifiquement, qui consacrent leur vie à aider, à donner, à réparer ce que d’autres ont fait. Je crois très fort que le vrai pouvoir de notre espèce est là. Nous sommes avant tout des êtres sensibles, intelligents, évolués et spirituels et pourtant nous mettons souvent cela de côté pour diverses raisons (la peur, toujours la peur), du coup on occulte complètement toutes nos capacités spirituelles et physiques qui sont pourtant inhérentes à notre nature. Alors gardons espoir…

Retrouvons nous, rassurons nous, recentrons nous, la vie est belle et le chemin est magnifique… Namaste.

 

1604910_10201815109874077_665427532_n

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s